Social Network Map

Cela n’a pas du vous échapper : il y a une grande mode des infographies ce qui faisait dire ironiquement à Fadhila Brahimi : “si tu n’as pas fait d’infographics tu n’es pas un gourou du web 2.0”

D’une façon générale, ces infographies nous montrent à quel point nous sommes pris par les flux d’information que nous recevons. Nous nageons dans des brouillards d’information (“data smog” de David Shenk) et les infographies sont très prisées parce qu’elle nous permettent de saisir d’un seul coup d’œil une idée alors qu’il nous faudrait plus de temps pour lire le texte correspondant. Les images sont également des territoires à explorer (Tisseron, S., 2005) et parcourir cette carte est une puissante invitation à la rêverie.

Voilà ce que nous raconte cette carte : les réseaux sociaux sont comme un monde a explorer, avec ses fleuves, ses montagnes, ses iles. Nous en sommes les explorateurs Vasco de Gama et Mercator, c’est-à-dire qu’il nous revient d’en faire l’exploration et la cartographie. On se surprend a rêver au caractère de tels iliens ou à imaginer les difficultés à prévoir pour se rendre d’un point à un autre.

Elles sont aussi souvent l’occasion d’un travail de métaphorisation. Les métaphores sont les patrons de nos pensées. C’est à travers elles que nous percevons la réalité. Elles sont des guides pour nos actions futures, et lorsque celles ci se réalisent conformément au modèle de pensée qui a été à son origine, nous en tirons un grand sentiment de cohérence (Lakoff et Johnson, 1981)

 

map10[1]La carte emprunte doit beaucoup à celle du Seigneur des Anneaux. Elle fait ainsi la connexion avec un imaginaire qui a déja  beaucoup donné au cyberespace : ici comme là, nous avons des sorciers (wizards), des trolls et des vers. Mais après tout, cela n’est il pas pure logique  ? La Terre du Milieu est un espace imaginaire, et les réseaux sociaux des espaces non-tangibles.

Un bon exemple du travail de métaphorisation des digiborigènes
Étiqueté avec :        

3 pesnées sur “Un bon exemple du travail de métaphorisation des digiborigènes

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :