twitter logoTwitter est le service qui a explosé en 2009. C’est en gros 12 millions d’utilisateurs et une croissance à  2500%Même si le service se tasse un peu, et que l’on est loin des 200 millions de comptes de Facebook, il reste encore très dynamique. J’ai remarqué depuis peu que la majorité de mes nouveaux followers étaient des nouveaux venus. Ce guide de survie à Twitter leur est destiné mais peut être est ce que des utilisateurs plus avancés y trouveront également deux ou trois choses intéressantes ?

 

Un peu de vocabulaire

On distingue sur Twitter les followers (ceux qui vous suivent) et les following (ceux que vous suivez). Lorsque la relation est réciproque, on parle de friends (amis). Les termes ne sont pas encore tout à fait fixés puisque certains services parlent aussi de fans pour distinguer les personnes qui vous suivent et que vous ne suivez pas. Vous trouverez sur le twictionary quelques définitions supplémentaires.

 

Premiers pas

La première question à se poser est le nom que l’on va se donner. D’une façon générale, il est préférable d’avoir le même nom sur tout le web 2.0. Si vous voulez utiliser Twitter dans le cadre de votre travail, ou si vous avez une profession qui souffre mal le mélange avec la vie publique, pensez y avant de vous inscrire. Peut être est-il préférable de ne pas s’inscrire. Même si les updates de Twitter sont protégés, c’est à dire que seuls vos followers peuvent les lire, si suffit que l’un d’eux le redistribue sur son propre réseau pour qu’il devienne public. Sur Internet, la seule chose qui soit privée, c’est ce que vous n’écrivez pas.

Prenez le temps de renseigner soigneusement votre compte. Les champs bio et ville sont importants car ils sont utilisés par les moteurs de recherche et la ville permet une géolocalisation. Changez également l’avatar donné par le site et faites vous représenter par une image de votre choix. Si vous avez un forfait qui vous permet de surfer avec votre téléphone portable, n’oubliez pas d’ajouter votre numéro de téléphone. Vous trouvez des facilement des clients pour votre iPhone ou  votre blackberry. Si vous avez Windows Mobile, jettez un oeil sur ceTwit, PockeTwit, Quakk ou Twobile

Une fois les formalités d’inscription effectuées, vous pouvez quittez votre navigateur. La vie sur Twitter ne commence en effet qu’avec une application dédiée.

 

Les clients twitter

Les clients vous donneront une interface beaucoup plus lisible et une bien meilleur ergonomie que la page du site.Faites votre choix entre Twitter Deck, Twirl et  Seesmic Desktop.Elles ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Testez les trois et choisissez celui avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise.  Je n’ai pas de Mac, mais il semble que Tweetie soit un bon choix.

 

Qui suivre, où trouver des followers ?

Il y a deux façons de trouver des followers : une façon automatique et une façon manuelle

Je conseille aux débutants de commencer par ajouter les followers manuellement. D’une part parce que la gestion du réseau twitter à ses commencements ne nécessite aucune procédure automatique. D’autre part parce que cela permet de sentir la vie sociale de Twitter et de faire connaissance avec ses followers un à un.

Les répertoires comme Twitseeker et TweetCloud  permettent de trouver des followers. Les recherches se font par mot clé ou par géolocalisation (avez vous soigneusement renseigné votre profil ?). Ces deux services recherchent dans les messages envoyés par les utilisateurs de Tweeter. Si vous vous intéressez à un sujet, vous serez sans doute intéressé par les personnes qui parlent de ce sujet. Twitseeker et TweetCloud  permettent de les retrouver. Regardez les profils et les derniers tweets. S’il y en a au moins un qui vous intéresse, followez !

D’autres services permettent de créer des répertoires d’utilisateurs. C’est le cas de Twibes. You trouverez par exemple un Twibe sur la psychologie et si le sujet ne vous passionne pas, vous trouverez sans doute votre bonheur dans un des groupes qui existent déjà. A moins que vous ne préfériez créer le votre ?

Twitter Grader est une autre bonne adresse pour trouver des followers. le service donne une note de 1 à 100 aux utilisateurs de Twitter. Plus la note est élevée, plus il serait bon de suivre la personne

 

Gérer son réseau social

imageFaut-il construire un réseau social symétrique c’est à dire ne suivre que ceux qui vous suivent ? Faut il supprimer de son réseau tous les comptes qui sont inactifs ? Chacun se fera ici se religion. Mon avis est que la symétrie obligatoire conduit a quelque chose d’artificiel. Il est normal d’être suivi par des personnes que vous ne souhaitez pas suivre et il est normal de suivre des personnes qui ne vous suivront pas. Cela amène un peu d’hétérogénité dans le réseau. C’est là un point important car cette hétérogénéité est porteuse de zadigacité. C’est elle qui vous permettra d’etre au contact avec des informations que vous auriez eu peu de chance de trouver par vous même. Et si vous êtes entouré que de personnes qui vous ressemblent, qui vous portera cet inattendu ?

Certains préféreront cependant la réciprocité.

ReFollow, Tweeter Grader, Friend or Follow ou Twitter Karma sont des services de festion et de visualisation. Ils offrent des filtres qui permettent de visualiser ses followers, ceux que vous suivez et qui vous suivent pas ou l’inverse et les amis. Des filtres par nom, ville, pays ou âge sont parfois disponibles

Twinfluence a une interface austère loin des boutons glossy du web 2.0 et c’est exprès. L’approche est basée sur l’analyse des réseaux et le service donne des chiffres intéressant comme le réseau de second ordre, la vélocité, le capital social et la centralisation. Plus le réseau de second ordre est étendu, plus on a de chance de capter l’information qui circule dans Twitter. La vélocité est une mesure de la croissance du réseau social du compte. Plus elle est élevée, plus le réseau croit rapidement. Le capital social donne une indication sur la qualité du réseau de premier ordre. Plus il est étoffé, plus ce capital social est important La centralisation permet de se situer à l’intérieur du réseau twitter. Plus la valeur est élevée, plus on se trouve au centre du réseau.

Twitter Karma est très efficace pour repérer la nature des liens avec les followers. Il est possible de filtrer son réseau en choisissant les relations symétriques (follow-follow) et non symétriques ( (no)follow-(no)follow).

 

Survivre à Twitter 1/2
Étiqueté avec :

4 pesnées sur “Survivre à Twitter 1/2

  • 23 juin 2009 à 13:02
    Permalien

    Bel exercice de vulgarisation, Yann. Je ne connaissais pas http://www.twinfluence.com/ ; merci pour la découverte. Ce qui me gêne un peu dans certains services d’analyse de compte Twitter, c’est la part belle faite à la taille du zi… du nombre de followers. Does really size matter?

  • 23 juin 2009 à 13:10
    Permalien

    Je pense qu’il vaut mieux un réseau bien connecté qu’un grand nombre de followers. Malheureusement, il n’existe pas d’outil pour cela alors que les calculs sont faciles a faire. Une autre idée de site :-)

  • 24 juin 2009 à 15:09
    Permalien

    Je dirais qu’encore plus que bon nombre d’outils/sites, Twitter est un bon reflet du monde dans lequel nous évoluons.

    Et concernant les Followers il y aurait un boulot intéressant à faire concernant les mécanismes sous-jacent à Twitter. La solution de facilité étant, bien évidemment, de simplement lire ce nombre de Followers et de s’y tenir :)

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :