Les “10 événements mémorables du cyberespace” ont d’abord été postés sur http://yannleroux.free.fr . Le blogue est désormais inaccessible, d’ou le repost.

 

1.Elk cloner [1982]
1982 voit une grande innovation en informatique : Elk cloner, premier virus se disséminant de façon incontrôlée. Jusque là, quelques virus avaient été programmés mais uniquement à des fin d’observation et d’étude. Elk cloner se propage via la disquette de démarrage de l’Apple II. A chaque démarrage avec une disquette infectée, une copie du virus est activée et se loge en mémoire vive. Il contamine alors toute disquette saine introduite dans le lecteur de disquette, et se propage ainsi de machine à machine. C’est une grande nouveauté : un virus peut sortir du pré carré d’une machine et aller comme à l’aventure de machine à machine. Tous les cinquante démarrages, il signale sa présence par un petit texte ironique *
Ce premier virus est une sorte d’épure d’un fait dont l’auteur du programme, Nick Skrenta, 15 ans à l’époque, était coutumier. Il avait en effet la fâcheuse tendance à bricoler les machines pour qu’elles affichent des messages provocants ou qu’elles s’éteignent. Cela avait conduit ses amis a ne jamais le laisser toucher leurs ordinateurs, et Nick Skrenta a inventer un stratagème lui permettant d’agir à distance.
*
It will get on all your disks
It will infiltrate your chips
Yes it’s Cloner!
It will stick to you like glue
It will modify RAM too
Send in the Cloner!

2. Leza Everquest [Novembre 2000]
En 2000, une joueuse du nom de Leza rejoint la guilde “The companions of Light” sur Everquest. Son dynamisme, son investissement font qu’elle est rapidement nommée Guide par l’éditeur de jeu, c’est-à-dire que les joueurs peuvent faire appel à elle pour demander une aide qui concerne le jeu. Elle prend son travail très a cœur, et même si certains, parfois, se plaignent de ses manières rudes. Mais beaucoup lui pardonnent car on lui connaît une vie difficile : elle a 16 ans, un bébé, et vit chez sa belle-mère car elle a perdu sa mère il y a un an. En Novembre 2000, Leza brise les règles de l’éditeur, en utilisant son nom de guide en dehors des forums officiels du jeu. Verant lui supprime sa charge de guide. Deux jours plus tard, Kinudi, sa petite sœur avec laquelle elle joue parfois, annonce sa mort sur le forum officiel. Le choc, dans la communauté des joueurs est effroyable. Des messages de condoléance affluent, l’éditeur est pointé du doigt. Verant s’affole, et efface tous les messages de son ancienne guide, ce qui ajoute encore à la confusion et a la colère des joueurs
Un membre de sa Guilde William Joseph Seemer se souvient que qu’au printemps, elle était de retour dans le jeu 12 heures après l’opération à cœur ouvert qu’elle avait annoncé et qui lui avait valu beaucoup de messages de sympathie. Il avait quelque peu perdu de vue Liza mais, à l’annonce de son suicide, il lui revient à l’esprit qu’elle avait raconté quelle avait été enceinte une fois, et qu’après une fausse couche, elle ne pouvait plus avoir d’enfants. Il est donc surpris de la découvrir mariée et mère d’un enfant de deux ans. Seemer sait qu’elle habite près d’Oklahoma City, et il commence à se renseigner auprès des morgues des environs et n’entend pas parler de suicide. Il téléphone à Jolena, la sœur de Liza et sa colocataire lui apprend qu’elle a déménagé des mois plus tôt et qu’elle n’a jamais eu de sœur. Seemer n’est pas le seul à s’étonner. Après l’effacement des messages de Liza par Verant, des admins de différents forums (Quellious Quaters bulletin Boards) Scott Jenning (Lum the Mad), des journalistes de sites comme Adrenaline vault et gamers.com, sillonnent l’Oklahoma et le Colorado. Ils appellent les postes de police, fouillent dans les adresses IP et les headers des mails que Liza a envoyé, comparent les logs des chats et appellent le FAI de Liza Pour en arriver à ceci : Sheyla / Liza et sa famille sont une construction d’un couple qui partageait un compte email et qui vit à Oklahoma city. Liza n’a jamais existé – sauf de façon imaginaire. Jolena était joué par Madame et Sheyla par son mari. Il y a bien eu une mort : celle du couple. Le suicide a été élaboré par le mari pour prouver ainsi l’instabilité de sa femme afin d’obtenir du tribunal un jugement qui lui soit favorable pour la garde de leur fille

3. Shawn Wooley Everquest [Novembre 2001]
En novembre 2001,Shawn Wooley il se suicide avec une arme a feu, son ordinateur connecté au jeu. Les circonstances de sa mort provoqueront un grand émoi et contribuera grandement à répande l’idée que les jeux vidéos, et plus particulièrement les jeux massivement multi-joueurs puissent être des objets d’addiction
Shawn Wooley commence à jouer à Everquest en février 2000. En avril, il emménage dans un appartement. Le premier Juillet, James WOOLEY fait une crise d’épilepsie importante, imputée aux nombreuses heures de jeu qu’il a passé à Everquest les jours précédents. Son patron exige de lui qu’il assume son travail et refuse de le renvoyer chez lui alors que d’évidence, il n’en est pas capable. James WOOLEY démissionne. Il entre dans ce qui semble être une profonde dépression : il ne sort plus de chez lui, ne cherche pas un nouvel emploi, et consacre tout son temps à Everquest. En septembre, il est expulsé et retrouve la maison de sa mère. Un conseil est pris auprès d’un professionnel qui conclue à l’absence d’addiction. A la maison, le climat se détériore : James joue, et sa mère le pousse à trouver un travail. Finalement, elle lui demande de quitter la maison. James aménage dans un hôtel. En Janvier, suite aux démarches de sa mère, James est reçu dans un centre de traitement et une dépression et un comportement schizoïde sont diagnostiqués. James est admis dans l’institution. Un traitement médicamenteux et une thérapie de groupe sont appliqués. De Janvier à Février, une amélioration est notée. James joue toujours à Everquest en l’absence de sa mère. Lorsqu’elle s’en aperçoit, elle emporte le clavier avec elle. Il achète un clavier. En juin 2001, James quitte l’institution pour un appartement thérapeutique. Il rentre toujours chez sa mère pour jouer à EverQuest. Le 20 juin, après une crise d’épilepsie survenue pendant qu’il jouait, il hallucine qu’il est dans le jeu. En août, il s’achète un ordinateur pour jouer à EverQuest. Du 30 octobre au 10 novembre, il ne se connecte pas sur son compte habituel. En Novembre, sa mère souhaite qu’il passe Thanksgiving en famille. Elle tente de le contacter deux semaines avant les vacances, et, n’y arrivant pas elle appelle son superviseur. Elle apprend que James n’a pas été vu d’une semaine, et que ses collègues s’inquiètent car il n’est pas du genre a manquer au travail. Entre temps, James a commencé à jouer sur un autre serveur. Le 13 novembre, il a acheté un pistolet. le jeudi avant Thanksgiving, Mme WOOLEY va chez son fils. James ne la laisse pas entrer. Il lui affirme qu’il a changé de travail. Le lundi suivant, lorsqu’elle se rend à l’adresse qu’il lui a indiquée, elle apprend que l’on a jamais entendu parler d’un James WOOLEY. Le vendredi 21 novembre, Mme WOOLEY se rend à nouveau chez son fils mais trouve encore porte close. Le lendemain, elle se fait ouvrir la porte par le propriétaire. James est assis devant son ordinateur. Il s’est tué avec son pistolet. La dernière connexion remonte au 20 novembre.

3. Le meurtre de Lord British – Ultima Online [8 Aout 1997]
Le 8 août 1998, la quasi totalité de la population d’Ultima Online est réunie dans le château de Lord British alias Richard Gariott, fondateur du jeu. Le roi doit y faire une apparition aussi rare qu’attendue. Il se prépare au château de Lord Blackthorn en compagnie de quelques proches lorsqu’un joueur nommé Rainz l’attaque. La garde, tout comme les chevaliers de Lord Blackthorn restent immobiles et le roi tombe sous les coups de “fire field” de Rainz qui disparait une fois son forfait accompli. La nouvelle se répand rapidement sur le serveur, provoquant la stupeur : le roi est mort. Rainz sera banni du serveur, officielement du fait de plaintes de personnes à son encontre. La mort du roi sera mise au compte de l’oubli de Richard Garriott d’exécuter la commande qui aurait protégé son personnage et du lag

4. LEEEEROY JENKINS! – World of Warcraft [Avril 2005]
Alors qu’un groupe d’aventuriers se prépare à livrer un difficile combat et échafaude le meilleur plan tactique à suivre, un paladin, Leroy Jenkins se rue sur un groupe de dragons en criant son nom. La suite est un désastre total : tout le groupe est massacré. La vidéo fera le tour du net et le nom de Leroy Jenkins sera : une ballade lui est consacré, son nom est un indice d’une question dans le jeu : des chansons lui sont consacrées, son nom est cité comme indice dans le jeu Jeopardy, un personnage du jeu de carte World of Warcraft porte son nom, d’autres jeux MMJ y font référence, et “to pull a Leeroy” signifie maintenant” faire une connerie qui ruine les efforts de tout le monde”

5. Un coup de maitre – EVE Online [Avril 2005]
18 avril 2005. Systeme d’Aras. 05 heures. Mirial, CEO de Ubiqua Seraph Corporation et son fidèle lieutenant, Arenis Xemdal, émergent d’un portail de téléportation. Tous deux pilotent des vaisseaux de classe Apocalypse, les plus puissants et les plus onéreux d’EVE online. Leurs vaisseaux sont attaqués et détruits. Le corps de Mirial geléest assassinée ainsi son fidèle lieutenant. Mirial navigait dans un vaisseau de classe Navy Apocalypse. C’est le point de départ d’une opération de grande envergure de la Guiding Hand Social Club. Pour un milliard d’ISK, la GHSC avait accepté une année plus tôt un contact assez spécial : la preuve de la mort de la responsable de CEO. Un tel contrat sur EVE Online n’est pas rare. Ce qui l’est plus, c’est la longueur de la préparation de l’opération, son ampleur, et le montant du butin final. En une heure, l’Ubiqua Seraph Corporation voit ses hangars investis, ses coffres vidés, et principaux officiers tués. La GHSC rapportera de cette opération la satisfaction totale de son client qui, pour des raisons de vengeance personnelle, souhaitait que Ubiqua Seraph Corporation vive un Peal Harbour. La Guiding Hand Social Club tirera de l’opération 30 milliards d’ISK (16.500 USD) de biens volés, et une notoriété due à la précision et à l’audace du coup de main

6. L’épidémie de peste – World of Warcraft [Septembre 2005]
En Septembre 2005, une épidémie ravage les capitales de ForgeFer et d’Oggrimar. Le foyer infectieux vient de Zul’Gurub, une instance qui vient d’être ouverte avec le Patch 1.7 et dans laquelle une équipe de 20 joueurs doivent faire face a Hakkar L’Ecorcheur d’amé, Sang Dieu d’une ancienne tribu de trolls de la jungle. Hakkar jette sur ses premiers adversaires son sort de Sang Corrompu qui diminue à intervalle répété les points de vie du personnage affecté. Le sort se répand également par contamination. Il devait être limité à l’instance, mais il a été conduit à l’extérieur par les compagnons des chasseurs et des démonistes. Du fait de la concentration de la population, le Sang Corrompu se répand comme un feu de paille dans les capitales, tuant en quelques secondes les personnes de bas niveau. Un patch de Blizzard mettra fin à la contamination.

7. La mort du Dormeur, Everquest [15-17 Novembre 2003] – ou La Mort De Ce Qui Ne Pouvait Etre Tué
Présenté comme “intuable”, Kerafyrm le Dormeur provoquera une grande excitation dans Everquest. Avec une fourchette allant de 100 à 400 millions de points de vie (une divinité en a deux millions), réveiller le Dormeur était devenu un défi de taille et particulièrement excitant parce que le Dormeur ne peut être réveillé qu’une seule fois par serveur. Il sera relevé par deux cents joueurs qui viendront à bout du titan en 4 heures. Mais la fin n’est pas à la hauteur de leurs espérances. A 27% de points de vie, le Dormeur disparait soudainement, sauvé de sa mort “impossible” par unbug ou un maitre de jeu. Sony s’en excusera, et les même joueurs en viendront a bout le lendemain en moins de trois heures.
Le Dormeur avait été réveillé une première fois sur le serveur The Rathe le 28 juillet 2001 après que la guilde Blood Spider ait tué Ventani, le quatrième gardien. Le 15 novembre 2003, sur le serveur PvP Rallos Zek, trois guildes de haut niveau (Ascending Dawn, Wudan, and Magus Imperialis Magicus) ont rassemblé plus de 180 joueurs pour réveiller le Dormeur. Les guildes s’étaient associées pour couper l’herbe sous le pied a un moine, Stynkfyst, qui tentait de rassembler autour de lui suffisamment de joueurs pour tuer Kerafyrm et empêcher ainsi les guidles de se partager son butin. Il sera vaincu avec la facilité que l’on sait, grâce aux sorts de brulure du mana des sorciers, aux armes épiques, et aux clercs qui ramèneront a la vie leurs compagnons plus vite que Kerafrym ne pouvait les tuer

8. La quête du lapin estrocante (”vorpal bunny quest”) Asheron’s call [Date non retrouvée]
Dans le jeu Ascheron’s Call, les personnages de niveau 10-14 peuvent faire une quête nommée “The vorpal bunny”, en référence à la scène de Sacré Graal dans laquelle des chevaliers sont massacrés par un petit lapin blanc *. Des personnages n’ayant pas effectué la quête en temps voulu commencèrent une campagne de lobbying pour que la quete soit accessible après le niveau 14. Ils finirent par avoir gain de cause : les caractéristiques l’estrocant lapin sont augmentées. Quelques heures plus tard, un seul survivant se présente à la porte de la ville, talonné par le lapin qui y fait, exactement comme dans Sacré Graal, un massacre. Des centaines de personnages sont tués. Le lapin est si rapide qu’il faut faire des captures d’écran pour pouvoir le voir. Du haut d’une tour, des magiciens lui lancent des sort, avec pour seul effet de constater que le lapin est immunisé à la magie. Un joueur réussira à l’attirer en dehors des limites de la ville, mettant fin au massacre. A la suite de cet incident, une Chasse au Lapin Estrocant sera ouverte a tout personnage au dessus du niveau 20.
* Le mot vorpal a été forgé par Lewis Carrol dans Jabberwocky

 

9. La personne de l’année Times [Décembre 2006]
L’histoire n’est plus faite seulement par quelques individualités, mais par la multitude. L’internet, et plus exactement le WWW, permet à une multitude de s’organiser, de travailler et de jouer en commun. Le Times officialise ainsi pour le monde offline ce que Tim O’Reilly avait pressenti en Septembre 2005 et baptisé du nom de Web 2.0 en faisant de l’internaute la personne de l’année 2006

10. Anshe Chung millionnaire en dollars dans Second Life [2006]
Une brêve est porté dans le mur qui jusque là voulait établir une distinction étanche entre monde réel et monde virtuel. En deux ans et demi,  Anshe Chung a converti une mise initiale de 9 dollars 95 par mois en une rente d’un million de dollars. Elle a acheté et revendu (ou loué) les terrains qu’elle avait précédemment valorisé en le mettant en forme. Elle gère aujourd’hui une entreprise d’une dizaine de personnes a Wuhan. Anshe Chung est connue sous le nom de Ailin Graef à Frankfort.

[Repost] 10 évènements mémorables du cyberespace
Étiqueté avec :                            

Une pensée sur “[Repost] 10 évènements mémorables du cyberespace

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :