supermanio

 

J’ai été invité par Xavier de la Porte des lueurs d’espoir que les jeux vidéo apportent. Je me reconnais tout à fait dans les propos introductifs à l’émission Place de la Toile qui s’était déplacée à Avignon pour le forum Les raisons d’espérer

 

Il y en aurait beaucoup d’autres, des raisons d’espérer, mais nous en avons choisi trois. D’abord, le fait que les internautes écrivent. Et parfois, ils arrivent même que leur production sortent des réseaux et remportent des succès dans une industrie culturelle en difficulté : l’édition papier. Et notamment, le phénomène éditorial du moment 50 shades of Grey (50 nuances de Grey), roman érotique vaguement SM d’une auteure américaine E. L. James, dont une quarantaine de millions d’exemplaires se sont vendus dans le monde entier (E-U et GB principalement), dont la traduction française est sortie il y a quelques semaines (et remporte aussi un bon succès populaire). Ensuite, le fait que les jeux vidéo ne rendent pas idiots. Bonne nouvelle sachant que les jeux vidéo sont le premier bien culturel vendu en France depuis des années maintenant. Enfin, la musique dans son interaction avec le numérique, à la fois comme moyen de diffusion et de production, grâce notamment au sampler (échantillonneur).

Vous trouverez le podcast de l’émission sur son site. Ne manquez pas Sébastien François qui travaille a une thèse sur des sujets qui me passionnent doublement ni Philippe Le Guern qui a coordonné un superbe numéro de la revue Reseaux sur la musique numérique.

J’aimerais un peu prolonger la discussion avec Xavier de la Porte. Pour ceux qui voient encore dans les jeux vidéo des menaces pour la morale, la civilisation, l’imaginaire ou le développement des enfants,  voici quelques éléments de réflexion supplémentaires.

1. les jeux vidéo sont des jeux vidéo.

C’est une évidence qu’il faut malheureusement encore rappeler. Les jeux vidéo sont des jeux. Le jeu est une activité qui situe la personne dans un ordre de réalité différent du régime banal. Ce qui s’y passe est intéressant précisément parce que ce que l’on y fait n’a pas de conséquence dans la réalité.

2. les jeux vidéo sont le visage du numérique

Les jeux vidéo sont au numérique ce que Mona Lisa est à la peinture : un visage. Il donnent aux mondes numériques une humanité. Ils nous les rendent plus sensibles et plus compréhensibles

3. les jeux vidéo sont résilients

Les jeux vidéo était autrefois une pratique confinées aux marches de la culture.Ils étaient pratiqués par des enfants et des jeunes adultes et considérés avec un mélange de condescendance (ce sont des enfantillages) et de respect (avec des ordinateurs). Ils ont su se développer en devenant nomade,  en acquérant de nouveaux publics et en s’hybridant avec d’autres média

4. Les jeux vidéo sont des ambassades

Les jeux vidéo sont les ambassades des mondes numériques. Ils sont souvent le premier point de contact entre l’enfant, les matières et les mondes numériques. Ils l’acclimatent aux mondes numériques en lui permettant d’acquérir une grammaire de base de savoirs et de gestes. Jouer aux Sims ou à Call of Duty 2 c’est aussi apprendre à lire un écran. Il faut discriminer les informations nécessaires immédiatement, se repérer dans l’espace de jeu, et dans la mini carte

Quelques raisons d’esperer des jeux video

2 pesnées sur “Quelques raisons d’esperer des jeux video

  • 20 novembre 2012 à 22:25
    Permalien

    “Les jeux vidéo était autrefois une pratique confinées aux marches de la culture”
    J’aime beaucoup ton lapsus… Marches pour marges, ça tombe à point nommé.
    Dans l’émission, De la Porte parle des excitations et l’enfant. Il est vrai qu’introduit de la manière dont tu le fais, le lien entre les enfants et l’excitation, on pourrait se dire à l’écoute que les enfants ont peut-être leur dose d’excitation, alors à quoi bon en ajouter avec les jeux vidéo ?
    Encore bravo pour ton livre (que je viens de commencer) ;o)
    VLC.

  • 20 novembre 2012 à 23:23
    Permalien

    Stimulation est le bon terme. C’est à ce besoin de stimulation que les jeux vidéo répondent.
    (Je retourne sur les Marche du pays de Rohan)

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :