Passer du temps devant un écran avant de se coucher est préjudiciable a la qualité du sommeil des jeunes enfants .  Jessica MOORMAN et ses collègues ont observé que lorsque le temps passé devant un écran est lié a un sommeil plus court et à des siestes plus longues chez des enfants de maternelle.

L’étude a porté sur l’utilisation de la télévision et de l’ordinateur de  278 enfants âgés de 4 ans en moyenne. Les parents ont répondu à un questionnaire sur le sommeil de leurs enfants. Les heures de sommeil, les siestes, la quantité et les moments d’utilisation des média ont ainsi été évalués. Fait intéressant, les chercheurs ont questionné les parents sur l’utilisation frauduleuse des média par les enfants – c’est à dire les enfants qui utilisent un média malgré l’interdiction des parents

La recherche de Jessica MOORMAN et ses collègues confirment des choses déjà connues. Les média ont partie de l’environnement des enfants (13% ont une télévision dans leur chambre et 9% un dispositif de jeu). Elle montre aussi que les enfants fraudeurs sont ceux qui dorment le moins et font des siestes plus longues. Plus les parents utilisent des écrans, plus les enfants ont tendance à avoir un écran entre les mains. Cela montre a quel point les cultures familiales sont à prendre en compte lorsqu’il s’agit de régulation des média.

Ce n’est pas la première fois qu’un lien est fait entre l’utilisation des écrans et le sommeil. Plusieurs études ont fait un lien entre les écrans et une réduction de la qualité et de la quantité de sommeil ce qui conduit à recommander un embargo sur les écrans une heure avant l’endormissement.

Le sommeil est important en général mais il l’est encore plus chez le jeune enfant qui a besoin de 10 à 13 heures de sommeil par nuit. L’altération des cycles de sommeil nuit diminue l’aspect réparateur du sommeil. La mauvaise qualité du sommeil a été associée à des difficultés dans les apprentissages et dans la relation avec les autres enfants.

D’une façon générale, la recommandation en matière de d’écrans pour les jeunes enfants est de les éviter avant de se coucher. Une histoire partagée autour d’un livre aidera l’enfant à passer lentement de la vie diurne consciente a la vie nocturne inconsciente.

 

SOURCE

Jessica D. Moorman et al. Beyond Access and Exposure: Implications of Sneaky Media Use for Preschoolers’ Sleep Behavior, Health Communication (2018). DOI: 10.1080/10410236.2017.1422103

Pas d’écran avant de se coucher pour les jeunes enfants
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :