J’ai eu la chance d’observer il y a peu un primo arrivant à World of Warcraft. Il s’agissait d’un adolescent qui n’avait jamais joué auparavant a un MMO. La rencontre en jeu avait été préparée quelque temps auparavant avec deux de ses amis qui venaient de faire des personnages. On décide donc de se rejoindre à Dun Morogh à la Vallée des Frigères. Les deux amis arrivent juste à temps pour voir le nouveau venu apparaître. Vite, on lui envoie une invitation à rejoindre le groupe. Il l’annule. On lui en envoie une autre. Il l’annule. Une troisième. Il l’annule encore. On y regarde de plus près et on le voit tourner sur lui même les bras ballants. Il semble perdu. Devant la gravité de la situation, on décide de grand moyens. Un coup de téléphone lui est passé :

– Ey c’est nous qui t’invitons, accepte !

Retour dans le jeu. On conduit le nouveau venu devant les donneurs de quêtes.Il reste encore les bras ballants. Nouveau coup de téléphone

– Clique que le personnage et accepte la quête !

Visiblement, le nouveau n’a pas encore paramétré son compte, et les quêtes défilent  l e n t e m e n t au lien de s’afficher d’un seul coup. On s’impatiente. On finit enfin par emmener le nouveau sur le lieu de la première quête. Et là encore : bras ballants . Le canal de groupe chauffe :

– tape les mobs noob !

– ???

Nouveau coup de téléphone. "Faut taper les loups" explique-t-on. Le guerrier s’exécute. Ai-je dis que c’était un guerrier ? Comme tout bon guerrier, il est rapidement envieux des armes de ses deux amis chasseurs

– comment on a un fusil ?

– t’as pas besoin de fusil t un wawa

– les guerriers n’ont pas de fusil, c les chasou qu’en ont

Le guerrier est un peu déçu. En attendant, il tape quelques mobs. Il réussit a finir sa première quête. GG !

Pour réaliser une quête qui prend 5 minutes, il lui aura fallu trois quart d’heure.

 

Voilà donc un adolescent tout ce qu’il y a de plus banal avec deux de ses amis, tout ce qu’il y a de plus banal également. Il sait se servir d’un téléphone portable, a une console de salon et une console portable avec lesquelles il joue régulièrement. Il a également un ordinateur avec lequel il surfe sur le réseau et dont il se sert aussi pour jouer. Et voilà que cet adolescent est bien en peine de maîtriser un jeu comme World Of Warcraft. Ce n’est pas que le jeu soit plus compliqué qu’un autre. C’est tout simplement que comme tout ce qui est nouveau, il demande un temps d’apprentissage.

Autrement dit, il n’y a pas une affinité particulière entre des "jeunes" et les mondes numériques. Chaque dispositif – forum, messagerie instantannée, jeux… – demande un temps d’ adaptation et des apprentissages. Le fait que les dispositifs aient des grammaires communes : par exemple, les MMO fonctionnent tous sur les même principes; a l’intérieur d’un MMO, les commandes du chat sont semblables a celles des chats que l’on trouve sur l’Internet etc. – facilite grandement les apprentissages car il suffit de savoir se servir d’un dispositif pour être a l’aise dans toute une série de situations.

 

A chaque génération, son internet

Générations Internet Pew Internet 2009Le mot clé est ici : temps. Les apprentissages prennent beaucoup de temps. Le temps c’est aussi ce dont disposent les senior, et ils maîtrisent également les outils du web. La différence entre les plus vieux et les plus jeunes tient surtout au types de dispositifs qu’ils utilisent préférentiellement. Les plus jeunes aiment les messageries instantanées, et les plus vieux les forums.

Le PewInternet note que contrairement a ce qui est généralement proclamé, la Génération Y ne domine pas l’internet. Les usages se diversifient selon l’age. La génération X est celle qui utilise le plus l’internet pour les service bancaire, le commerce et obtenir des informations sur la santé en général. Les baby boomers l’utilisent comme la génération Y pour organiser des voyages. (source : Pew Internet). Chaque génération a donc un internet particulier et des usages du réseau qui correspondent a leurs besoins.

Si l’Internet reste encore jeune, de plus en plus de personnes de plus de quarante ans l’investissent. Ce sont les seniors qui enregistrent la plus forte croissance. En 2005, 26% des personnes de 70-75 étaient sur Internet. Elles sont aujourd’hui 45% à être en ligne.

Le Pew Internet observe trois usages

Les adolescents et la génération Y (18-32) utilisent le réseau pour le jeu et les réseaux sociaux

Les jeux vidéos, les mondes en ligne comme Second Life, la musique en ligne sont préférentiellement utilisés par les plus jeunes. Ce sont eux qui ont le plus tendance à blogger et à commenter les blogues des autres. Ils utilisent plus facilement les réseaux sociaux pour rester en contact avec leurs amis, et hésitent moins a compléter leurs profils ou à le mettre à jour. Enfin, ils utilisent plus fréquemment les messageries instantanées. Le jeu reste l’activité reine chez les plus jeunes(78% des 12-17 ans) [Voir Teens, Video Games and Civics]. Il est suivi de près par l’email (73% des 12-17 ans)

Les plus vieux se servent d’Internet pour chercher des informations et commercer

Les plus vieux se servent d’avantage d’Internet comme un lieu de ressource pour trouver des informations, le mail et pour faire des achats. Les informations relatives à la santé sont particulièrement prisées. La génération X (33-72 ans) utilise principalement le réseau pour faire des achats : 80% d”entre eux achéte en ligne, contre 38% chez les adolescents. Ce sont également eux qui utilisent le plus les services bancaires

Le téléchargerment des vidéos, les voyages et les recherches sur le travail réunissent les plus vieux et les plus jeunes

Quelques activités sont partagées par les plus vieux et les plus jeunes. Le téléchargement des vidéos qui était en 2005 très populaire chez les plus jeunes est maintenant entré dans les usages de la génération X . Même les plus vieux téléchargent davantage de vidéos qu’en  2005 : 13% des 64-72 ans disent qu’ils téléchargent des vidéos alors qu’ils n’étaient que 8% en 2005

Nous sommes tous des "digital migrants"
Étiqueté avec :                

3 pesnées sur “Nous sommes tous des "digital migrants"

  • 19 février 2009 à 15:58
    Permalien

    Excellente note Yann !

    J’interviens souvent sur le thème des Digital Natives et de ce que cela va changer en matière d’organisation d’entreprise notamment.

    Au final, j’ai constaté depuis quelques mois que ce n’est pas une question de tranche d’âge mais d’état d’esprit. J’ai croisé pas mal de cinquantenaires bien tassés qui devraient être des migrants récents et qui m’ont bluffé par leur capacité à utiliser les nouvelles technos, au quotidien, pour tout et tout le temps, tout comme j’ai croisé quelques “jeunes” qui ne savent toujours pas envoyer un email depuis leur téléphone.

    Cela ne remet pas en cause le fond de ce “mouvement” auquel les entreprises doivent plus que jamais se préparer. C’est simplement que les plus vieux sont d’accord pour dire qu’il faut le prendre en compte et faire évoluer l’entreprise, mais comptent sur les plus jeunes pour le faire, les croyant déjà mieux outillés par défaut, juste du fait de leur âge. Cela ressemble, quelque part, à une forme de complexe… qui devient une erreur de jugement. C’est sur les Digital Enthusiastics, quelque soit leur âge, qu’il faudrait en fait, s’appuyer pour mener à bien ces changements d’appréhension du business et d’organisation.

  • 23 février 2009 à 18:58
    Permalien

    Ah, I see you are using Marc Prensky’s ideas of digital natives and immigrants, a very useful way to think about mixing virtual and actual realities today. Pew’s Generations Online report was a very good portrait of generational differentiation wrt to internet engagement. As you say, the key is time as people mature into an emergent mixed reality world economy.

  • 11 avril 2009 à 18:58
    Permalien

    Excellent article qui remet en cause beaucoup de “vérités absolues” : les jeunes ne sont pas nécessairement plus à l’aise avec ces technologies que les seniors. L’idée de la spécialisation par age et du temps d’apprentissage est des plus intéressantes. J’avais déjà remarqué que les “ados” allaient au plus simple (rapide), instinctif (msn, taper sur le premier personnage qui passe…)

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :