Par la grâce du #LOL et du #biz on trouve maintenant une boutique #MEUPORG dans laquelle on peut acheter quelques objets souvenirs. C’est une pratique courante des digiborigènes : il existe sur le net beaucoup de boutiques permettant de vendre ou d’acheter les objets qu’ils affectionnent. Parmi eux, les textiles ont une bonne place d’abord parce qu’ils sont souvent peu onéreux, ensuite parce qu’ils sont facilement utilisables, et enfin parce qu’ils peuvent être vu par un grand nombre de personnes.

Tout événement qui a lieu en ligne ou qui est lié a la culture numérique finit tôt ou tard par avoir son t-shirt. Ainsi, alors que les forces de police et les caméra de télévisions cherchaient anxieusement le petit Falcon, des t-shirts étaient déjà disponible en ligne.

 

Les pouvoirs du textile

Il y a à cela une raison simple : les pouvoirs du textile. Du tissu, on peut dire avec Régis Debray et Patrick Hugues ((Debray, R., Hugues, P., & Collectif. (2005). Dictionnaire culturel du tissu. Fayard.)) qu’il est un « agent civilisateur », « une matière pénétrée d’esprit », un « médiateur d’humanité », « un médium universel » qui « propage des signes, supporte des métaphores, fait lien, transmet, relie ». Il est avec le papier une des grandes matières avec laquelle l’humanité s’est pensée.

Tout vêtement est organisé autour d’une double fonction (Tisseron, 1999) : il a une fonction sociale, tournée vers l’extérieur, et une fonction intime, tournée vers l’intérieur. Il est le lieu d’opérations d’intériorisation et d’extériorisation. Par exemple, l’uniforme aide à tenir une fonction : dès lors qu’on le porte, on se sent soutenu dans la fonction que l’on exerce. Un vêtement peut également aider à retrouver des souvenirs et des émotions du passé, comme lorsque l’on remet un vêtement qui a été associé à un événement important. Un vêtement est donc doublement protecteur : il peut protéger des autres qui s’adresseront à la fonction plutôt qu’a la personne et peut protéger de soi en maintenant à l’écart des pensées et émotions. Ils est également symbolisant puisqu’ils permet, par les sensations qu’ils provoque, par l’image qu’ils donnent et les discours qu’ils suscitent, de mettre en lien émotions en pensées

 

Dynamiques psychiques du MEUPORG comme objet

Le t-shirt MEUPORG est d’abord une mémoire. Il rappelle à ses possesseurs et à ceux qui sont à son contact un événement qui a eu lieu dans le cyberespace. Il est un support de mémoire qui lie les mémoires individuelles et collectives. Dans l’internet comme nous le connaissons aujourd’hui, c’est une qualité précieuse tant nous avons tendance a être emporté dans les flux dans lesquels nous baignons. L’objet vient alors borner, rythmer, notre vie en ligne.

Le t-shirt MEUPORG est porteur de dynamiques psychiques. Au moins deux mécanismes sont ici repérables. Le premier est sous tendu par l’identification. Le porteur du t-shirt se reconnait comme identique à ce qu’il porte et comme identique à d’autre : il est un joueur de MEUPORG et il est un joueur de MEUPORG parmi d’autres. Le t-shirt devient le signe d’une appartenance sociale. La seconde dynamique psychique est sous tendue par le retournement passivité/activité : la personne endosse activement l’image qui a été donnée d’elle. Ce retournement est aussi une tentative de dégagement par l’ironie : libre au autres de penser que je suis un joueur de meuporg, mi-ruminant, mi porcin, je sais quant à moi à quoi m’en tenir.

Le t-shirt MEUPORG est un morceau de cyberespace. C’est un objet miraculeux puisqu’il permet de mettre la main sur quelque chose qui était jusqu’à présent intangible.Il prolonge  l’immersion dans l’espace vidéoludique. Cette prolongation concerne le temps : on est dans le tshirt comme on a été ou comme on attend d’être dans l’espace de jeu. Mais elle concerne aussi la sensorialité. Dans le cyberespace, celle ci est mise en suspens : qui a jamais senti le vent sur son visage dans Azeroth ? L’objet, par ses qualités, parce qu’il est manipulable, permet de mieux associer sensorialité et événements psychiques.

 

Le t-shirt MEUPORG, comme tous les objets qui nous viennent du cyberspace, sont comme des amabssadeurs. Ils nous visitent et nous aident a mieux intégrer et partager les événements que nous avons pu vivre sur le réseau.

#MEUPORG comme objet
Étiqueté avec :                
%d blogueurs aiment cette page :