Roy, Isabelle.
Roy, Isabelle. “L’art-thérapie et les mondes virtuels.” Enfances & Psy 2 (2012): 89-94.

 

L’art-thérapeute Isabelle ROY fait part de son expérience d’un atelier jeu vidéo animé avec Benoit VIROLE.

 

L’art-thérapie est une technique thérapeutique basée sur la capacité à créer. La facultuté des personnes à imaginer, construire, créer est au centre de l’art-thérapie. Le thérapeute accompagne les patient en les encourageant à rêver et créer le plus librement possible afin de mieux prendre conscience de ses pensées et de ses émotions et, dans un second temps, de pouvoir se sentir transformé par ses propres actions.

Isabelle ROY a utilisé l’invitation à la créativité des jeux vidéo avec des enfants autistes de 5 à 7 ans. Elle constate l’attractivité des mondes virtuels et des avatars sur les enfants, leur habilité à controlé les avatars, le plaisir ludique présidant aux créations numériques

Pour Isabelle ROY, les jeux vidéo invitent à la créativité. Du fait de l’immersion, les patients peuvent plus facilement rêver et créer des objets.

Finalement, parce que les , mondes virtuels sont de nouveaux espaces pour la créativité, Isabelle ROY encourage leur utilisation en art-thérapie
L’article d’Isabelle ROY est centré sur une forme d’art-thérapie dans laquelle le processus thérapeutique est lié au processus artistique. Certains art-thérapeutes font cependant une place a la relation patient thérapeute. Dans cette perspective, l’art n’est pas une fin en soi mais le moyen par lequel le patient et le thérapeute vont pouvoir s’accorder suffisament pour pouvoir travailler ensemble. Enfin, il existe une conception de l’art-thérapie dans laquelle une place est faite aux interventions psychodynamiques.  Dans ce cas, le thérapeute et le patient sont impliqués dans la compréhension de l’objet qui est produit. Le transfert se développe entre le thérapeute, le client et l’objet créé Cependant, quelque  le dispositif utilisé, il est évidement que les applications numériques peuvent facilement trouver leur place dans l’art thérapie

En effet, toutes les techniques utilisées en art thérapie ont leur version numérique. Les ordinateurs, les tablettes, les smartphones permettent de dessiner, de faire du collage, de la photographie ou de la vidéo. D’une façon générale, les dispositifs numériques facilitent le processus créatif en mettant entre parenthèses certaines contraintes de la réalité. Alors que les feuilles peuvent venir à manquer et  que les feutres ne plus avoir d’encre, les pages et les scripteurs numériques sont toujours disponibles. Lorsque la trace ne donne pas satisfaction, il est facile de l’effacer et de recommencer. Lorsqu’elle est satisfaisante, il est possible de la copier ou de la conserver à l’infini. De par ses propriétés, le numérique est largement ouvert à la créativité parce qu’il est possible de faire et défaire sans contrainte.

A ma connaissance, cet article est le seul en langue française qui traite de l’utilisation des jeux vidéo dans l’art thérapie. Pourtant, les art-thérapeutes ont vite compris l’intéret que pouvait avoir le numérique. Les premiers articles faisant référence à l’utilisation d’ordinateurs dans les séances d’art-thérapie datent en effet de la fin des années 1980. CANTER note les effets thérapeutiques qui peuvent être trovués dans l’utilisation du Macintosh. Un livre, Art Therapy and Computer Technology, témoigne du travail théorico-clinique des art-thérapeutes. Curieusement, après l’explosion des médias numériques des années 2000, les publications sont devenues plus rares mais quelques comptes de réseaux sociaux et des blogs témoignent de l’intéret des art-thérapeutes pour les créations numériques. Il est souhaitable que cet exemple soit suivi par les thérapeutes francophones et que les publications comme celle d’Isabelle ROY soient plus nombreuses

[LECTURE] ROY (2012) L’art-thérapie et les mondes virtuels

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :