Dans Les bébés face aux supports numériques publié dans la revue Spirale, la psychologue Laurence BERDOT-TALMIER rapporte de manière concise et précise les recherches menées sur les effets des effets des écrans sur les jeunes enfants. La première partie est focalisée sur la télévision tandis que les écrans tactiles sont traités dans une seconde partie. L’intérêt de ce texte qui s’appuie principalement sur le rapport  l’American Academy of Pediatrics (2011) est de présenter les effets des média de manière équilibrée.

Les média affectent positivement et négativement le développpement des jeunes enfants

Laurence BERDOT-TALMIER montre tout d’abord que l’exposition à la télévision est importante – par exemple 16% des enfants de moins de deux ans ont un téléviseur dans leur chambre – et qu’elle est dans certaines conditions associée à des retards de développement

Parce que la recherche sur les écrans tactiles en est encore à ses début, les chercheurs ne disposent pas dans ce domaine du même volume d’études que sur la télévision. Cependant, les premières études sur les écrans tactiles rapportent qu’ils sont utilisés comme outil de régulation comportementale. En effet les parents s’en servent pour maintenir les enfants calmes et occupés. Dans ce contexte, s’il sont utilisés massivement comme baby-sitter, on peut s’attendre à des résultats problématiques pour l’enfant

La télévision a été associé à des résultats positifs parce qu’elle permet aux enfants d’aiguiser leurs habiletés cognitives. Laurence BERDOT-TALMIER rapporte que lorsque les programmes sont adaptés en impliquant l’interaction du jeune spectateur ou lorsque la télévision est un moment de partage et d’échange avec les parents, l’expérience télévisuelle contribue a aider les enfants à mieux comprendre le monde qui les entoure

De leurs coté, les écrans tactiles sont associés a des résultats positifs parce qu’ils sollicitent la sensori-motricité qui est le mode d’interaction privilégié des tout-petits. Mais dans ce domaine, des recherches sont encore a mener pour mieux comprendre les effets de ces média sur les enfants.

Finalement, les parents ont un rôle crucial car ce sont leurs actions qui vont déterminer si les média aident au développement harmonieux de leurs enfants ou s’ils sont un obstacle à ce développement. Je suis tout à fait d’accord avec cette conclusion de Laurence BERDOT-TALMIER qui clôt un texte qui présente de manière équilibrée des résultats de la recherche sur les effets des média dans le développement des enfants en montrant qu’ils ont des aspects positifs et négatif.

Il y a plus d’une théorie pour relier deux faits

Laurence BERDOT-TALMIER s’appuie sur la théorie du remplacement pour expliquer des effets défavorables des média. Selon cette théorie, les média sont des antagonistes au développements des enfants parce qu’ils prennent la place des interactions que les enfants doivent avoir avec des adultes. Par exemple, regarder la télévision remplace des activités comme le jeu, le dessin ou les activités libres. Mais il existe d’autres théories pour expliquer la manière dont les média agissent sur les personnes. Ainsi, la théorie de l’éveil met l’accent sur les réponses physiologiques provoquée par le média. Par exemple, les images violentes d’un  programme de télévision suscitent des réponses corporelles comme l’activation du rythme cardiaque. La répétition a ces images amène peu à peu une désensibilisation à ce qui a provoqué l’excitation ce qui a terme peut être problématique. La théorie de l’apprentissage cognitif de BANDURA affirme les comportements observés dans les média par les enfants sont pris comme des modèles à imiter. La probabilité de l’imitation du comportement est d’autant plus grande que le personnage ou son action sont valorisés. Enfin, la théorie des scripts propose que les enfants construisent des scripts en s’appuyant sur leurs expériences et sur les images de la télévision ou des média. Les enfants intériorisent les scripts qui favorisent ensuite l’expression des comportements qui leur sont liés.

 

Les bébés face aux supports numériques est une bonne introduction à la question complexe des effets des média sur le développement des jeunes enfants. Laurence BERDOT-TALMIER montre que l’attitude des parents est finalement décisive car ces effets dépendent finalement de la manière dont le média est présenté et utilisé avec et par l’enfant

 

LECTURE BERDOT-TALMIER, L. (2017) Les bébés face aux supports numériques
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :