Les adolescents et les enfants accèdent à l’Internet sur des supports variés. Les ordinateurs, les consoles de jeu et les téléphones portables leur donnent accès au  réseau. La vie en ligne offre de nouvelles opportunités d’interactions. Si la plupart d’entre elles sont banales, certaines peuvent être sources de problèmes. Parmi les difficultés qu’ils peuvent rencontrer en ligne, le harcèlement en ligne a suscité de plus en plus de recherches.

  • Définition 

Le harcèlement en ligne est une agression répétée, délibérée, exécutée avec l’intention de nuire à une personne sur le réseau Internet. L’anonymat, le caractère public des attaques, et le sentiment d’impuissance des victimes sont parfois pris en compte dans les définitions. Il peut prendre la forme d’attaques écrites (textes et/ou images) verbales. Il peut également s’agir de mises à l’écart (exclusion de groupes)  ou de vols d’identité

  • La fréquence

Le harcèlement a tendance à augmenter avec l’age. Les enfants plus plus agés rapportent plus d’agressions sur le réseau avec des moyens plus divers que les enfants les plus jeunes. Les plus vieux ont également  plus de connaissances sur les moyens de défense, mais ont moins tendance à chercher l’aide des adultes. Au contraire, les plus jeunes se tournent davantage vers les adultes et savent moins se protéger.

Le harcèlement en ligne est relativement fréquent. Il est estimé entre  15  et 40 des adolescents ont été harcelés sur le reseau Internet au moins une fois dans leur vie . Si les moyens utilisés sont récents, le phénonomène n’est cependant pas nouveau. Les situations d’harcèlement et d’agression sont aussi anciennes que l’école et généralement le harcèlement en ligne se produit parallélement à des agressions dans l’espace physique.

  • Les conséquences du harcèlement en ligne

Les conséquences peuvent être gravissimes puisque l’on rapproché le harcèlement en lgineà des troubles du comportement , à la dépression ou au suicide . ll existe une relation entre le harcèlement en ligne, l’anxiété et les difficultés scolaires, mais il est difficile de dire si cette relation est une relation de cause à effet.

  • Les victimes

Les victimes de harcèlement en ligne sont en grande partie des victimes de harcèlement .  Les filles ont été décrites comme étant plus souvent concernées par le harcèlement en ligne, mais ce point n’a pas pu être montré de manière définitive. Les éléments de preuve liant le temps passé en ligne et le volume des publication au harcèlement en ligne sont plus probants.

  • Les facteurs du harcèlement en ligne

Le harcèlement en ligne dépend de trois facteurs : le média, la culture de groupe et les acteurs

Il a été noté a plusieurs reprises que la situation de communication sur Internet provoque une libération des comportements agressifs. Le réseau Internet provoque une désinhibition de l’agressivité qui se traduit alors par l’expression sans détours des désirs agressifs et sexuel. Du fait du relatif anonymat de l’Internet, les personnes sont plus difficilement identifiables. Dans ce type de situation, les comportements impulsif, déviants ou violents sont plus facilement produits du fait de la diminution du sentiment de responsabilité Le fait que tous les acteurs voient leur identité altérée sur le réseau augmente d’autant plus la probabilité de comportements déviants.

Cependant, cette explication n’est pas suffisante. La situation de désindividuation peut provoquer des comportements déviants, mais elle peut également favoriser l’ouverture, le partage et l’empathie. De la même façon que deux inconnus dans un train peuvent parler d’aspects privés de leurs vie parce qu’ils sont assurés de ne plus se revoir et qu’il échappent le temps du trajet au contrôle de leurs groupes de référence, les internautes peuvent utiliser le réseau pour faire des confidence, rencontrer des personnes qui partagent leurs expériences les plus intimes, s’essayer à d’autres rôles etc.

Il faut donc pour expliquer le harcèlement en ligne autre choses que le réseau Internet. La culture de groupe est la seconde variable importante. Lorsque l’agression est inscrite comme valeur positive du groupe, le cyberharcèlement a plus de probabilité de se produire. Le mécanisme explicatif est ici l’influence sociale : les acteurs préfèrent se conformer aux normes du normes plutôt que de risquer l’exclusion. Les jeunes qui pensent que beaucoup de leurs amis sont impliqué dans le harcèlement ont tendance à se comporter d’une manière similaire

Enfin, les attentes et les traits de personnalité des individus est également à prendre en compte. Les personnes qui ont tendance à être “pro victime”, c’est à dire celles qui pensent que le harcélement en ligne est inacceptable, que les victimes sont dignes d’intéret et que les défendre est quelque chose de valable, ont tendance à moins harceler les autres sur Internet. Le déterminenant le plus fiable est la croyance des enfants en la capacité des enseignants a mettre fin au cyberharcèlement. Plus cette croyance est forte, plus le harcèlement en ligne est faible

On a également pu montrer que l’empathie jouait un rôle. Les garçons et les filles qui font preuve de peu d’empathie ont tendance a se montrer plus agressifs en ligne.  Il n’est pas rare que les agresseurs soient d’anciens agressés  Le harcèlement a alors le sens d’une vengeance à l’encontre d’un ancien agresseur. Le harcèlement en ligne a été associé a des traits de personnalité narcissiques,  à l’insensibilité, et à la difficulté à exprimer des émotions.

Le harcèlement en ligne
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :