http://kandjinvestigations.com/blog/wp-content/uploads/2009/05/dsm-stack.gif

Demain, une première version du futur DSM sera proposée au public. Le DSM est le Diagnostic Standard Manual des psychiatres américain. Il existe d’autres classifications comme la Classification Internationale des Maladies dont le chapitre 5 est consacré aux Troubles mentaux et du comportement. ou encore une Classification Française des Troubles Mentaux de l’Enfant et de l’Adolescent.

Selon Psychentral, le DSM-V va comporter une  chapitre sur les addictions comportementales. A ce jour, la seule addiction de ce type devrait être le jeu pathologique. A ce jour, la notion d’une addiction aux jeux vidéo semble donc enterrée.

Cependant, on peut regretter la position attentiste du DSM a propos de l’Internet Addiction Disorder1devrait être mentionnés dans l’Appendice ce qui fait que le diagnostic d’une addiction à l’internet ne peut pas encore fait. L’avis du DSM est qu’il faut sur la question davantage de recherches. C’est une position curieuse qui donne une idée de l’intense travail de lobbying car les études sont si nombreuses qu’une méta-synthèse a pu être faite sur 120 recherche. Sa conclusion avait été sans appel : il n’y a pas d’addiction à l’Internet.

La décision du DSM est donc plus que politique que clinique. Elle risque de laisser insatisfaits a la fois les lobbyistes et les cliniciens.

  1. Trouble inventé par un psychiatre I. Goldberg et porté au rang de réalité par Kimberly Young []
L’addiction aux jeux video n’est pas au programme du DSM 5
Étiqueté avec :    

2 pesnées sur “L’addiction aux jeux video n’est pas au programme du DSM 5

  • 10 février 2010 à 19:18
    Permalien

    Je trouve que c’est une bonne nouvelle, à mon sens il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo, je réfléchis à ce sujet pour mon mémoire de DU d’ailleurs…

  • 30 avril 2010 à 10:32
    Permalien

    Article très informatif. C’est intéressant de voir qu’il y a eut tant de recherches faite sur l’addiction à l’internet et surtout que la conclusion dit qu’il n’y a pas d’addiction, on pencherait plutôt pour le contraire, mais bon si c’est des études qui le dissent..

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :