Lorsqu’en Février 2006 une joueuse de World of Warcraft décède, les membres de sa guilde décident de lui rendre hommage au cours d’une cérémonie funéraire aux Sources de Givrefeu dans la région du Berceau de l’Hiver. L’événement est annoncé en Avril 2006 par un message sur le forum du jeu qui demande à tous les joueurs de respecter ce moment de deuil et de recueillement.

Le Berceau de l’Hiver est une région glacée située au nord des Royaumes de l’Ouest. De toutes les régions d’Azeroth, c’est sans doute la plus reculée et la plus inhospitalière.  Elle n’a en soi que peu d’intérêt, sauf pour les quelques aventuriers qui doivent y passer pour explorer l’immense Mont Hyjal. Mais le choix du lieu tenait au fait que Fayejin aimait y pêcher pendant son temps libre.

Pour la guilde Serenity Now, cette cérémonie funèbre est surtout  l’occasion de continuer le combat qui existe depuis toujours entre l’Alliance et la Horde. Azeroth est en effet un monde qui connaît une paix difficile. Les peuples de l’Alliance formés par les Hommes, les Nains, les Elfes de la Nuit, les Gnomes ne cessent de combattre les Orcs, les Mort-Vivants, les Tauren et les Troll rassemblés sous la bannière de la Horde. Un rassemblement de “hordeux” dans une zone contestée comme le Berceau de l’Hiver ne pouvait qu’attirer l’intérêt  d’une guilde de l’Alliance comme Serenity Now

Cependant, le même pour des aventuriers aguerris, le voyage vers le Berceau de l’Hiver ne s’improvise pas !A partir des Royaumes de l’Est tenus par l’Alliance, il faut rejoindre le port de Theramore  situé sur Kalimdor. Mais ce n’est que la partie la plus facile du voyage car Theramore est facilement accessible à partir des  ports de l’Est. Il est aussi possible de prendre un Zeppelin  à partir d’une des capitales de l’Est qui vous dépose à Ratchet. A partir de là, prendre cap au Nord pour traverser la moitié du territoire hordeux !

Ces difficultés n’arrêtent pas les membres de Serenity Now. Par bateau ou Zeppelin, ils se retrouvent sur Kalimdor. Ils traversent les Tarides écrasées par le soleil, évitent les escarmouches avec la horde à la Croisée des chemin. En allant vers l’est, ils retrouvent les profondes forets d’Ashenvale. Là, les grands arbres leur sont un réconfort avant de pénétrer dans Gangrebois. Le temps où cette forêt était protégée par Cenarius est maintenant pratiquement effacé des mémoires. Depuis le passage de la Légion Ardente, toute la zone a été corrompue. Tout au nord, on accède enfin à Berceau de l’Hiver par un passage tenu par des Grumegueules. Le froid extrême de la région est presque revigorant après l’ambiance putréfiée de Gangrebois.  Il faut alors faire cap à l’ouest pour arriver enfin à Givrefeu

Lorsque les membres de Serenity Now arrivent à Givrefeu, il y a déjà une longue procession de hordeux qui vient présenter leurs derniers respects à Fayejin. On peut la voir au bord de la source chaude qu’elle affectionnait tant, à la fois belle et délicate dans une robe d’un blanc immaculé. Il y a un moment irréel, fragile et précieux pendant lequel Horde et Alliance sont côte à côte pour saluer la mort d’un des leurs.

“C’est un beau jour pour un enterrement” lance un Serenity Now à son voisin hordeux, tout en sachant que celui-ci, du fait de la barrière de la langue, ne le comprendra pas. Soudain, sur un signal de Bronnieman, le chef de Serenity Now, un voleur sort de l’ombre et frappe cruellement des deux mains Fayejin avec ses dagues empoisonnées.  Malheur à l’infortuné qui tombe entre les mains d’un voleur adroit – et assurément celui là ne manque pas d’adresse – car les chances d’échapper a leurs embuscade sont minces. En moins de cinq secondes, Fayejin tombe au sol. Le voleur de l’Alliance a fait ce que nul pensait à  faire : il a tué quelqu’un qui était déjà mort

Mais alors que l’assistance est encore sous le choc, tous les Serenity Now sortent les armes en commencent à massacrer méthodiquement l’assistance. Un à uns, les hordeux tombent sous les coups de leurs ennemis. Certains tentent vaillaimment de se battre. Mais ils ne peuvent opposer qu’une faible résistance car ils n’ont ni les buffs, ni l’équipement pour faire face à des adversaires qui sont venus pour en découdre. En moins d’une minute, toute l’assistance est massacrée. 

Le Raid de Serenity Now frappe la communauté des joueurs de World of Warcraft comme un train de marchandise lancé à toute vitesse. Sur le forum, des insultes sont échangées. On demande à Serenity Now qu’est ce qui a bien pu leur passer par la tête pour interrompre une cérémonie funèbre. N’y a -il rien de sacré pour eux ?Le choc est encore plus grand lorsque Serenity Now poste sur YouTube une vidéo du Raid avec en introduction les commentaires les plus insultants. Pourquoi cette vidéo ? Dans une interview donnée en 2009, le Maitre de Guilde de Serenity Now, Matt KMENT affirme que sa guilde avait trouvé que c’était un moyen efficace de se faire connaître. C’était aussi une occasion de populariser le mode Joueur vs Joueur insuffisament joué à son avis sur le serveur Illidan

Certains avancent que tenir cette cérémonie dans une zone contestée était en soi un formidable appel à être attaqué par la faction adverses. D’autres invoquent le cercle magique du jeu. Après tout, World of Warcraft est un jeu et Serenity Now n’a enfreint aucune règle. Mais si les membres de Serenity avaient le droit de faire ce qu’ils ont fait

Avec le raid de Serenity Now, les joueurs de World of Warcraft rencontrent un vieux dilemme philosophique car suivre les règles n’est pas toujours la garantie d’un comportement moralement acceptable. Ils découvrent aussi que la perception d’un même situation peut être différente selon les groupe. Pour Serenity Now, l’enterrement de Fayejin est une occasion de victoires et de publicité facile. Pour la horde, c’est un moment de recueillement qui permet à des personnes qui n’ont pas pu aller à son enterrement du fait de leur éloignement géographique de partager un moment de deuil. Pour eux, World of Warcraft est une extension de leurs vies réelles. Pour Serenity Now, c’est un terrain de jeu.

La mort de Fayejin
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :