image

La société Constantin films, propriétaire des droits du film La chute a demandé a YouTube de supprimer les vidéo parodiques dans lesquelles on voyait Hitler se fâcher à l’absence de l’annonce de l’iPad ou devant la mise à jour du site Désirs D’avenir de Ségolène Royal.

YouTube s’est exécuté, portant un coup à un monument de la “pop culture”. Le mème était si actif qu’il avait été baptisé par Mahsable Le Meme Qui Ne Peut Pas Mourir.. Certaines vidéo, comme Hitler Gets Banned from XBox Live  avaient été vue plus de 4 millions de fois.

Le mème joue sur le contraste entre les images et les sous-titres. A l’image, Hitler et son état major. On lui annonce quelque chose. Il fait sortir tout le monde sauf trois officiers, et entre dans une colère folle. Tout est bon pour expliquer celle colère : il découvre que le Père Noël n’existe pas, qu’il ne peut pas finir le jeu vidéo Super Mario,, que les homosexuels peuvent se marier ou que Hannah Montana a été annulé parmi mille et une autres idées.

Je me demande combien de temps il faudra pour qu’une nouvelle vidéo dans laquelle Hitler apprend la demande de Constantin Film apparaisse.

J’ai toujours été étonné par ce mème et je n’arrive pas vraiment à en comprendre les mécaniques. Il y a sans doute le tamper tantrum de Hitler qui font passer sa folie meurtrière pour des colères d’un nourrisson où d’enfant. Il peut alors s’agir d’une tentative d’approcher l’indicible  par l’humour:  que s’est-il passé pour que l’impossible puisse avoir lieu ? C’est simple, répondent les vidéo : Hitler à découvert que…

On peut alors faire plusieurs hypothèses, certaines favorables au travail de mémoire et d’autre non. Dans le premier cas de figure, Le mème maintiendrait dans les imaginaires la figure d’Hitler. Au moment ou les dernier combattants de la seconde guerre mondiale sont en train de disparaitre et ou le conflit commence a devenir lointain, il est une sorte de présentification du passé. Il serait un témoignage du travail souterrain effectué dans les psychismes des petits enfants et des arrières petits enfants des contemporain de la shoah.

Mais d’un autre coté, faire passe Hitler pour  un imbécile capricieux n’est pas faire justice à l’histoire. C’est ne pas penser que c’est très démocratiquement qu’il est parvenu au pouvoir et que c’est c’est raisonnablement que  la “solution finale” a été exécutée.

Le mème réserve une surprise. L’image peut se retourner : ce serait alors les enfants qui se conduiraient comme le tyran allemand. Il conviendrait alors de s’en moquer ou de les neutraliser au plus vite. Cela va bien dans le sens du renouveau de positions autoritaires dans l’éducation des enfants pronées par des psychiatres comme Aldo Naouri.

 

Je ne sais pas si le mème Hitler est au service du travail de la mémoire où s’il sert à mettre à l’écart cette partie de notre histoire. Ce qui est certain, au vu de l’intense activité du mème, c’est que quelque chose travaille !

La guerre des memes aura t elle lieu ?
Étiqueté avec :        

3 pesnées sur “La guerre des memes aura t elle lieu ?

  • 21 avril 2010 à 17:47
    Permalien

    “J’ai toujours été étonné par ce mème et je n’arrive pas vraiment à en comprendre les mécaniques”

    Peut-être qu’en utilisant Hitler sur n’importe quel sujet,on atteint immédiatement et automatiquement le point Goldwin ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin ).
    Et, du coup, ça sous-entend qu’on ne pourra pas aller plus loin dans la blague, c’est donc la parodie ultime !!!^^
    La preuve : ce principe parodique ne se décline pas avec d’autres dictateurs, serial-killers, etc.

  • 25 avril 2010 à 22:50
    Permalien

    Oui, j’ai pensé après coup au fameux point Godwin ! Les premiers digiborigènes avaient remarqué que toute discussion, si elle se prolonge suffisamment, conduit un protagoniste à traiter l’autre de nazi.

    Pour moi, il y a là comme un avertissement : il y a quelque chose de pourri au cyberespace

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :