Une étude menée par le Professeur Stacy SMITH et le Media, Diversity and Social Change Initiative et  financée par Google a examiné la manière dont les personnages utilisent des ordinateurs dans les films et les séries télévisées. Les résultats  révèlent un paysage particulier qui est aussi une image des forces qui façonnent nos sociétés. Ils peuvent être résumés brutalement en une phrase : dans les média, la technologie est une affaire d’hommes blancs.

 

L’étude de Stacy SMITH montre que dans les séries télé et au cinéma, les femmes sont généralement tenues éloignées des ordinateurs. Plus de 800 films et séries et 35205 personnages ont été passé au peigne fin. Le détail des résutat est donné plus bas mais on retient que plus de 3 personnages sur quatre qui interagissent avec des ordinateurs sont des hommes et parmi eux plus de deux sur trois sont blancs. Le stéréotype de l’asiatique as de l’informatique reste présent avec 17.5% des personnages . Alors qu’elles ont joué un role important dans l’histoire de l’informatique, les femmes de couleur sont pratiquement invisibles.

Malheureusement, ce résultat n’est pas étonnant. La recherche montre depuis des années que les média présentent une vision particulière de notre société. Par exemple, les femmes sont systématiquement des second rôles ou des pin-up et les minorités sont présentées de manière stéréotypée. Pour certains, cela ne prête pas à conséquence puisqu’il ne s’agit que d’ouvrages de fictions. Mais il est aussi avancé que cette présentation encourage les stéréotypes dans la société car les filles qui ne voient pas personnages féminins high-tech auront moins tendance à se diriger vers des formations en informatique

 

Il y a cependant des raisons d’espérer. Tout d’abord, les rares femmes qui utilisent des ordinateurs sont mises en avant pour leur intelligence. Ensuite, l’étude montre qu’il y a une meilleure représentation des femmes lorsqu’il y a une action volontaire faite auprès des producteurs

 

RESUME des PRINCIPAUX RESULTATS

GENRE

  • Sur les 4.370 personnages qui parlent ou qui sont només dans le top 100 des films de 2015, 68,6% sont des hommes et 31,4% sont des femmes. Il y a donc 2,2 personnages masculins pour 1 personnage féminin.
  • Il n’y a pas beaucoup d’évolution dans le pourcentage de femmes et de filles entre 2007 et 2015
  • Dans le Top 100 des films de 2015, 32% présentent une femme comme personnage principal, soit 11% de plus qu’en 2014
  • Les femmes sont trois plus présentées dans des tenues sexy que les hommes (30,2% vs 7,7%) et trois fois plus souvent nues (29% vs 9,5%)
  • Les adolescents (42,9) et les jeunes adultes (38,7) sont plus fréquemment présentée d’une manière sexy que les femmes dans la quarantaine (24,7%)
  • Les producteurs du Top 100 de 2015 sont à 81% des hommes et 19% des femmes
  • Les réalisateurs du Top 100 de 2015 sont 92,5% des hommes et 7,5% des femmes

 

ORIGINE ETHNIQUE

  • En 2015, 73,7% des personnges sont Blancs, 12,2 Noirs, 5,3 Latino, 3,9 Asiatiques, moins de 1% viennent du Moyen-Orient
  • 26,3% des personnages viennent d’une minorité ethnique
  • Les pourcentages varient peu de 2007 à 2015
  • 17% des films ne contiennent aucun Noir

 

LBGT

  • 32 personnages du Top 100 des films de 2015 sont LGBT.
  • En 2014, 13 personnages étaient LGBT
  • Un seul personnage est Transgenre
  • 19 personnages sont homosexuels, 7 sont homosexuelles, et 5 bisexuels (3 hommes, 2 femmes)
  • Aucun personnages LGBT n’est présenté comme leader
  • Les personnages LGBT ont une origine ethnique plus diverse que le reste des personnages
  • Il n’y a qu’un personnage gay adolescent
  • Deux parents lesbiennes sont présentées

 

HANDICAP

  • 2,4% des personnages présentent un handicap
  • 45 films présentent aucun personnage avec un handicap
  • Les handicapés apparaissent plutôt dans les films d’action
  • Les films d’animation ne comportent que 2% d’handicapés
  • 61% des handicaps sont physiques
  • 37,1 des handicaps sont mentaux ou cognitifs
  • 18,1% des personnages ont un handicap à communiquer
  • 19% des personnages handicapés sont des femmes
  • 81% des personnages handicapés sont des hommes

 

SOURCE Smith, S. L., Choueiti, M., & Pieper, K. (2016). Inequality in 800 Popular Films: Examining Portrayals of Gender, Race/Ethnicity, LGBT, and Disability from 2007-2015. Media, Diversity, Social Change Initiative (nd): n. pag. Web, 17.

Inégalités dans la culture populaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :