J’étais hier à la médiathèque d’Artigues (33) pour une soirée d’information et d’échanges sur le thème “Accompagner nos enfants sur Internet”. J’ai tenté d’y faire sentir deux grandes idées : 1. les expériences que nous vivons avec les matières numériques sont des expériences valables. 2. Les mondes numériques ne doivent pas être désertés par les parents.

1. Les expériences que nous vivons avec les matières numériques sont des expériences valables. Jouer avec des kapla ou des Lego n’est pas mieux que joueur avec un jeu vidéo ((métis des matières numériques : on peut jouer à Lego Star Wars ou Lego Universe…) De même, les micro interactions que nous pouvons avoir sur les réseaux sociaux participent à la construction de soi. Jouer reste jouer. C’est manipuler des symboles, intérioriser des représentations et des idéologies.

2. Les mondes numériques ne doivent pas être désertés par les parents. Les adolescents et les enfants qui arpentent les mondes numériques et jouent avec leurs objets ont besoin de leurs parents pour en recevoir l’histoire et les modes d’utilisation. Les enfants sont dans le plaisir de l’exploration et l’utilisation, et c’est des adultes qu’ils peuvent recevoir les perspectives longues qui nous sont si nécessaires pour penser.

 

Un regret cependant : celui de ne pas avoir eu le temps d’échanger avec les quelques élus qui étaient là. Pour leur dire quoi ? Qu’il est important et urgent qu’ils participent à la vie du réseau. Que nous avons besoin de politiser les espaces numériques. Qu’il faut que les bibliothéques, les piscines, les mairies, les écoles aient une vie en ligne. Qu’elles twittent, qu’elles soient sur Facebook, qu’elles bloguent.. Qu’elles produisent du contenu. Depuis des années, ce sont principalement les blogueurs qui ont apporté de l’intelligence au réseau. Il est important qu’ils puissent maintenant être aussi relayés par des institutions.Sans cette politisation qui nous permettra de créer des espaces communs et des espaces partagés, le réseau risque de retourner à ses vieux démons :  la surveillance.

 

P.S.:

Je mettrais plus tard en ligne le PP de la soirée.Je vais l’étoffer en m’appuyant sur le billet Recommandations aux parents qui ont des enfants sur l’Internet

Merci à  Benoit Roucou [@risu] qui a bien voulu tweeter la soirée

Hier a la mediatheque d’Artiques
%d blogueurs aiment cette page :