Et soudain, l’APA vit la lumière !

L’American Psychological Association vient de publier sur son site un article qui indique un changement profond dans la manière de voir les jeux vidéo.

Jusqu’a présent, les jeux vidéo étaient surtout étudiés pour leurs effets négatifs.  Les craintes sur les effets “addictifs” des jeux vidéo le disputaient alors aux effets des images violentes. Dans un cas, les joueurs étaient décrits comme dépendants à des univers en ligne et se coupant de toute vie sociale  et familiale. Dans l’autre cas, les jeux vidéo étaient décriés pour leurs effets désensibilisant a la violence qui les rendaient susceptibles de passages à l’acte à la Columbine

Les anciennes peurs semblent s’éloigner et de nouvelles perspectives de recherche ont montré les conséquences positives des jeux vidéo. L’APA résume toute une série d’études qui montrent les jeux vidéo sous un jour très différents. . Ils améliorent le raisonnement, la mémoire, la perception, la navigation spatiale, la résolution de problèmes

L’APA note les implications pour le champ scolaire, car les compétences demandées pour réussir dans un jeu vidéo sont celles qui sont sollicitées dans l’enseignement. Il ne fait pas beaucoup de doute que nous aurons de plus en plus souvent l’occasion de nous appuyer sur des interfaces graphiques pour travailler, interagir et apprendre. .

Pour l’APA, c’est un revirement important. L’American Psychological Association avait jusqu’à présent été frileuse vis à vis des jeux vidéo. Les recommandations qu’elle avait publié étaient jusqu’à présent très fortement influencées un camp mené par Craig Anderson et Douglas Gentile qui travaillaient sur les effets des jeux vidéo violents sur les enfants.

La nouvelle position de l’APA va dans le bon sens. Il ne s’agit pas d’un changement brutal de position mais plutôt d’une lente maturation – qui doit beaucoup au travail effectué par des psychologues comme Christopher J. Ferguson qui a montré que si l’augmentation de la violence dans les média est réelle, elle est contemporaine d’une baisse de la criminalité juvénile aux USA.

L’APA est la plus puissante organisation de psychologues au monde. Ses avis sont donc particulièrement suivis.

Et l’APA vit la lumiere

2 pesnées sur “Et l’APA vit la lumiere

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :