Le cas de MEUPORG est riche d’enseignements. Il ne donne pas simplement une idée de la façon dont les jeux vidéo sont maltraités. Il donne aussi une idée de la façon dont les gameurs s’organisent aujourd’hui et de la façon que peut avoir un média de réagir à une crise en ligne.

Le début de l’histoire est banal.

  1. Un journaliste a une minute pour traiter d’un sujet, et en une  minute, il ne peut que mal le traiter.
  2. Il s’appuie sur un court article d’un autre média – Libération – et le copier-coller n’aide pas à penser
  3. Il trébuche sur un sigle
  4. William Leymergie l’interrompt malicieusement
  5. Il persiste dans son erreur et reprend l’idée d’une

Des éléments de la culture populaire ont toujours été attaqués par les média qui se font alors porte-parole de l’élite. Mais le 21ième siècle a quelque chose de différent; Les opinions ne sont plus cantonnées dans les bistrots et les ateliers. Le réseau est un des lieux ou elles se forment, se transmettent et se diffusent. 

.Nous sommes maintenant entrés dans une économie du commentaire. On peut s’en réjouir ou le déplorer, mais il faut prendre le fait en compte. Contrairement au siècle précédent, le net offre un lieu ou les opinions peuvent se former presque immédiatement. Parmi les téléspectateurs, certains ont l’ordinateur sur les genoux ou le smartphone a portée de main. Ils sont en recherche d’interactivité et chercheront sur le réseau des espaces ou exprimer ce qu’ils ont à dire.

 

Naissance d’un même

Une première vidéo est postée sur Youtube; elle est sobrement appelée France 2 – Télématin – MMORPG.Poussée entre autre par Korben, elle est amplement vue et commentée.

A partir de la première vidéo sur YouTube, Il se produit ici quelque chose : le mèmeW MEUPORG nait.  Il est décliné en images, en site, en T-shirts, en Fan Pages Facebook.. La vidéo “originale” est éditée et remixée.

Les média n’ont pas encore pris suffisamment en compte force de ce mouvement. France Télévision est restée muette sur Twitter. Le journaliste Nathanaël de Rincquesen n’a pas non plus pris la mesure du fait que son nom est maintenant attaché à MEUPORG et que la maison brule jusque dans le forum de l’émission Télé Matin et sa fanpage sur Facebook est également campée par des commentaires ironiques.

On peut bien entendu faire le pari qu’il s’agit d’un de ces feux de paille dont les mondes numériques sont coutumiers. Mais le mouvement est bien plus profond. Ce n’est pas une émeute, c’est le signe d’une révolution. Pour ceux qui ne voudraient pas prendre au sérieux la LOL Machine, peut être est ce que l’apparition d’un groupe comme l’Union pour un MEUPORG Populaire (UMP) donnera à penser.

Les gameurs ne sont pas des adolescents retranchés dans leurs chambres, coupés du bruit du monde. Ce sont pour la plupart de jeunes adultes, au fait de ce qui se passe dans leur société. Et ils ont un moyen de se faire entendre.

 

Coté médias

Coté média, on a l’impression d’assister à la description de Mc Luhan : l’onde de choc Internet a frappé les média avec tant de force qu’ils sont comme anesthésiés. : France 2 se montre incapable de mettre en place des mesures pour contenir et gérer la crise. Pourtant, il n’y a aucun doute : les crises de ce genre vont se multiplier et vont augmenter en intensité. Elles ne concernent pas seulement les média.. En ce moment, Nestlé fait l’objet d’une attaque de ce type sur Facebook : les lieux en ligne sont aussi des lieux de contestation, et pas seulement des lieux ou rassembler des audiences passives. Certains se retrouvent avec les loups alors qu’ils pensaient tondre des moutons. Faut il le préciser ? Internet sera un des lieux de manifestation du malaise qui sourd dans nos sociétés.

Télé Matin  fait en moyenne 1,4 millions de téléspectateurs. Cela veut dire que la seule vidéo initiale génère 14% de leur audience quotidienne. On peut entendu se dire qu’il s’agit de chiffres générés sur plusieurs jours, alors que les 1,4 millions de téléspectateurs sont réalisés quotidiennement. Mais, une telle augmentation de l’attention serait bienvenue si elle était associée a une image positive de l’émission ou de la chaine. Malheureusement, c’est bien plutôt à une destruction de l’image du journaliste, de l’émission, de la chaine et des média mainstream à laquelle on assiste aujourd’hui.

On serait en droit d’attendre que les community managers de la chaine interviennent et aident à sortir de la crise.C’est dans ces moments que ce nouveau métier prend toute sa valeurs, et, d’évidence, certains manquent l’occasion de monter ce à quoi ils peuvent être utiles.

Ce que MEUPORG nous enseigne
Étiqueté avec :

9 pesnées sur “Ce que MEUPORG nous enseigne

  • 27 mars 2010 à 18:05
    Permalien

    Je ne savais pas que France 2 est censée avoir des community managers…intéressant mais comment sortir de la crise ?
    – virer le journaliste concerné ?
    – changer le format des interventions pour permettre plus de temps de préparation pour éviter ce genre de gag ?
    – discuter avec les internautes sur le pourquoi du comment ?
    – faire du commerce sur cette bourde avec pourcentage pour France 2 ?
    – ou tout simplement laisser le temps faire son effet car il est peu probable que cette crise dure trés longtemps ?(sauf moi qui ne connaissait pas le nom du journaliste avant et l’appellerait Meuporg lorsque je ferais ref à lui ^^ )

    Je pense que France 2 va laisser le temps agir sur les mémoires et aucun community manager n’interviendra.
    Il serait intéressant que ce passage Vidéo soit diffusé à des émissions comme le zapping…mais en vain car la majorité de la population ne comprendrait pas où est l’humour…

  • Ping : Ce que #MEUPORG nous enseigne | Owni.fr

  • 29 mars 2010 à 23:22
    Permalien

    France 2 est actuellement en train de montrer un superbe sens de l’humour… et du commerce sur cette bourde :)
    Il y a en effet actuellement un lien sponsorisé sur Google :
    Le meuporg sur Télématin
    La vidéo culte de Télématin sur le
    Meuporg (MMORPG) sur france2.fr !
    ma-tvideo.france2.fr

  • 29 mars 2010 à 23:53
    Permalien

    @Dildur : l’humour semble être passé ! Il n’y a pas un sceen de la page ?

  • 30 mars 2010 à 14:51
    Permalien

    Merci beaucoup Yann pour cet article complet sur le phénomène “meuporg”. J’ai à mon tour participé à cet emballement en complétant l’article Wikipedia sur Nathanaël de Rincquesen
    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nathana%C3%ABl_de_Rincquesen).

    Et j’en profite pour tester la réactivité des lecteurs de ce blog : Le mot “meuporg” ne possède toujours pas son propre article sur Wikipedia ou Wiktionary. Donc le premier qui s’en occupe a gagné. Y’a t-il des fans de wikis dans la salle ? ;-)

  • 30 mars 2010 à 21:30
    Permalien

    L’Union pour un Meuporg Populaire, c’est de moi :)
    Et je suis fier de ma p’tite blague. ^^

  • Ping : MeuMeuporg sur France 2

  • 6 avril 2010 à 8:05
    Permalien

    C’est quand même dommage que France 2 choisisse l’humour (et le blé du buzz) plutôt que le professionnalisme. Je suis pas en France et Télématin est bien la dernière émission que je regarderais, mais il me semble peu probable que le journaliste s’excuse de sa caricature (600.000 accros aux meuporgs, ça fait quand même 1% des Français, et les “spécialistes” en question étaient apparemment des députés de l’UMP).

    Là où c’est dommage, c’est que mettre tout à plat devant 1.4M spectateurs qui ne sont certainement pas des gamers pourraient aider à dissoudre, petit à petit, la panique morale liée aux MMMPORPG.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :