View post on imgur.com

Mais où sont passés les adolescents ? Nathalie  NICOLAÏDIS et Justine ATLAN donnent quelques indications. Les adolescents ont leurs propres sites de rencontre comme Yellow, Teexto, Entre Ados qui sont principalement utilisés pour découvrir le regard que les autres adolescents portent sur eux. Ce sont aussi parfois des terrains de jeu collectifs – on s’y inscrit à plusieurs pour s’amuser et plus rarement encore ce sont des portes vers des expériences sexuelles. Pour Nathalie  NICOLAÏDIS et Justine ATLAN, ces réseaux sociaux sont à la fois des espaces de liberté et d’aliénation. Les adolescents peuvent expérimenter ce qu’ils sont pour eux et pour les autres mais cette expérience se fait aussi dans des espaces relativement cachés ce qui laisse entendre qu’il n’est pas vraiment possible d’être soi

Partout ou il y a des jeunes, il y a des adultes pervers. Les réseaux sociaux pour adolescents n’échappent pas à la règle. D’une manière générale, les auteurs notent que les jeunes savent repérer les profils problématiques. Paradoxalement, les problèmes de “sextorision” c’est à dire de chantage après que le jeune ait partagé une image sexuelle de sa personne viennent le plus souvent de sites généralistes comme Facebook.

 

Nathalie  NICOLAÏDIS et Justine ATLAN affirment que les meilleurzs mesures de protection viennent d’un dialogue ouvert sur les dangers de l’internet et d’échanges sans tabou sur la sexualité

 

AVEZ-VOUS LU? ATLAN 2018 Les pratiques des adolescents

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :